Comment soigner une sténose canalaire cervicale ?

81
Partager :

Si vous avez une fois entendu parler de la maladie du siècle, sachez bien qu’il s’agit du mal de dos. Plus de 70 % des Français en souffrent ou en ont déjà souffert. Le véritable problème est qu’ils ignorent les raisons de son apparition et les risques encourus. Soigner une sténose canalaire convenablement passe nécessairement par la maîtrise des symptômes qui y sont liés. Découvrez dans cet article des renseignements importants, afin de repérer le traitement idéal.

A lire en complément : Qu'est-ce qui est transmis par la salive ?

Qu’est-ce qu’une sténose canalaire cervicale ?

La sténose canalaire cervicale est l’une des maladies de dos les plus en vue dernièrement. Il s’agit d’un trouble qui survient à la suite d’un rétrécissement du canal rachidien. Dans le jargon médical, la sténose signifie la striction d’un conduit ou d’un passage. C’est une réduction du diamètre du canal rachidien cervical qui fait son apparition dans la plupart des cas, après l’âge de 50 ans. Cela peut entraîner chez le patient une compression de la moelle épinière provoquant des complications qui peuvent prendre de l’ampleur au fil du temps. Pour soigner une sténose canalaire cervicale efficacement, l’idéal est de s’imprégner des causes et d’étudier les symptômes minutieusement.

Quels en sont les symptômes et les causes ?

Lire également : Comment utiliser l'huile essentielle de basilic ?

Nombreux sont les signes qui peuvent attester de la présence d’un trouble canalaire cervical. Parmi les manifestations les plus courantes, on note notamment les douleurs cervicales, une sensation de courant électrique à travers la colonne vertébrale durant la flexion du cou. En cas de sténose cervicale, la victime peut ressentir une faiblesse et une diminution des sensations au niveau de ses membres supérieurs et inférieurs. Les personnes qui y sont confrontées peuvent ressentir une sensation de picotements et de fourmillements dans les bras. En faisant un tour sur ce site, vous pourrez en savoir plus.

Cependant, la cause principale de la sténose canalaire cervicale est l’arthrose. Elle survient lorsque les tissus souples aux extrémités des os s’usent. L’âge a un effet indéniable sur les articulations et provoque une altération de la colonne vertébrale. Une blessure ou une tumeur à la colonne vertébrale peut causer une sténose, tout comme une arthrite rhumatoïde.

À travers un diagnostic comprenant des examens différents (radiographie du rachis cervical, scanner, IRM cervicale, l’électrogramme), le spécialiste parvient à mieux évaluer l’état du patient, afin de tirer les meilleures conclusions pour un traitement optimisé.

Comment soigne-t-on une sténose canalaire cervicale ?

Le traitement idéal pour une sténose canalaire cervicale dépend majoritairement des symptômes et de l’évolution du trouble. Dans certains cas, un simple repos permet d’atténuer le mal. Les anti-inflammatoires et les antalgiques font leurs preuves, lorsqu’il est question de soulager les douleurs. La victime a tout de même la possibilité de pencher pour une rééducation à l’aide d’un kinésithérapeute. Le port d’une minerve et une infiltration de corticoïdes au niveau lombaire avec bascule permettent aussi de canaliser la douleur.

Par ailleurs, les alternatives pré-évoquées ne sont que des solutions de traitement adoucissantes. Pour espérer un rétablissement total, le patient peut opter pour une chirurgie. À cet effet, il existe différents types d’interventions. Vous pouvez opter pour la laminectomie, une opération qui nécessite l’ablation de la partie arrière de la vertèbre. L’extraction de la vertèbre ou la substitution des disques et des becs-de-perroquet par des cales ou des greffons sont d’autres types d’interventions chirurgicales envisageables.

Partager :