Quel est l’anti-inflammatoire naturel le plus efficace ?

6
Partager :

De plus en plus de gens cherchent une alternative aux effets secondaires des médicaments conventionnels, une alternative qu’ils ont rencontrée avec les anti-inflammatoires naturels.

Lire également : Pourquoi la température corporelle augmente-t-elle la nuit ?

Il y a des occasions où l’utilisation de médicaments anti-inflammatoires est fortement recommandée. Les anti-inflammatoires, naturels ou non, rétablissent un flux sanguin normal et réduisent l’inflammation, en plus de la douleur. L’inflammation fait partie de la réponse immunitaire de l’organisme.

L’utilisation à long terme de médicaments anti-inflammatoires pharmaceutiques a des effets secondaires, tels que l’irritabilité de la paroi gastrique, les ulcères gastriques et les saignements, la décalcification, l’ostéoporose, l’irritabilité, l’obésité, le diabète sucré. De plus, les personnes allergiques à ce type de médicament peuvent causer des éruptions cutanées, de la fièvre, des migraines, des vertiges, des vomissements, entre autres.

Lire également : Comment choisir une cigarette électronique sans résistance?

Parmi les plantes médicinales, on en trouve beaucoup aux propriétés anti-inflammatoires. Cela dépend de les tissus affectés seront utilisés l’un ou l’autre. Pour cela, vous aurez besoin des conseils d’un professionnel de la santé.

  1. Huile d’olive.
  2. Huile d’onagre.
  3. Avocat.
  4. L’ail.
  5. Aloe Vera.
  6. Céleri.
  7. Myrtilles.
  8. Arnica.
  9. Ashwagandha.
  10. Astaxanthine.
  11. Patate douce.
  12. Brocoli.
  13. Calendula.
  14. Cannelle.
  15. Cardamome.
  16. Queue de cheval.
  17. Curcuma
  18. de chou-fleur
  19. Spiruline.
  20. Groseille noire.
  21. Harpago.
  22. Gingembre.
  23. Laurel.
  24. Lima.
  25. Lin ou graines de lin.
  26. Camomille.
  27. Noni.
  28. Papaye.
  29. Ananas
  30. Réglisse
  31. Reine des Prairies.
  32. Romero.
  33. Sauge.
  34. Thé vert.
  35. Tila.
  36. Griffe de chat.

En résumé, nous pouvons utiliser certains d’entre eux pour :

  • Voies respiratoires : sauge, citron vert, cardamome. Larynx, pharynx : cannelle, citron vert.
  • Douleur rhumatismale : Harpago, romarin, curcuma, cassis, gingembre, prêle, reine des prés.
  • Articulaires : curcuma, romarin, prêle, gingembre, lin ou lin, laurier, tilleul, ail, cardamome, arnica.
  • Urinoirs : cassis.
  • Hépatique : curcuma.
  • Digestif : griffe de chat, camomille, cannelle.
  • Traumatisme : crèmes à base de clous de girofle, d’arnica.

Les plantes médicinales ont également des contre-indications et des effets secondaires, bien que dans la plupart des cas bénins, vous devez donc consulter votre médecin de famille avant de commencer le traitement avec l’un d’entre eux.

Partager :