Comment savoir si un établissement est conventionné ?

9
Partager :

Un établissement est conventionné, lorsque le médecin en chef relève du secteur 1 dans l’annuaire des professionnels de santé. Celui-ci facture généralement des honoraires moins élevés qu’un établissement non conventionné. Retrouvez dans cet article les critères d’identification d’un établissement conventionné et les avantages de celui-ci.

Les tarifs hospitaliers sont réduits grâce à l’assurance maladie

Tout d’abord, un établissement conventionné est régulièrement inscrit dans un document dénommé « annuaire des professionnels de santé ». Les médecins de ce type d’établissement signent un accord de convention. En effet, la convention consiste à la prise en charge des patients à un tarif prédéfini. De ce fait, tous les médecins qui ont signé cet accord doivent respecter sans une quelconque dérogation, les honoraires de la convention. Pour ce faire, un patient peut comparer les tarifs des établissements pour savoir si ces derniers sont conventionnés ou non.

Lire également : Comment trouver un médecin qui accepte les nouveaux patients ?

Cependant, tous les médecins n’approuvent pas l’idée à la convention. Dans le même temps, certains adhèrent et ne respectent pas réellement les prescriptions de la convention. Dans cette condition, il est plus recommandé d’aller se renseigner sur le site officiel de l’annuaire. Outre ce moyen de reconnaissance des établissements conventionnés, il existe d’autres possibilités pour facilement les repérer. 

Les établissements ont une enseigne avec le numéro d’inscription de la convention

L’enseigne des établissements hospitaliers est un panneau signalétique sur lequel sont mentionnés tous les services hospitaliers de ceux-ci. Traditionnellement, il est retrouvé sur ce panneau le nom de l’établissement, les différentes prestations, les contacts et le numéro d’agrément reçu au ministère de la Santé publique. En plus de ces différentes indications, les établissements conventionnés ont l’obligation d’ajouter le numéro d’inscription de la convention.

A voir aussi : Est-ce qu’un psychologue est un professionnel de santé ?

En lieu et place de l’inscription à l’enseigne, les établissements peuvent afficher le planning d’exécution d’accord conventionnel sur un tableau à l’intérieur de l’établissement. Ce faisant, les patients ou les usagers peuvent facilement se situer. Par ailleurs, les patients peuvent contacter directement ou prendre un rendez-vous auprès des établissements ciblés. De ce fait, ils pourront poser directement leurs préoccupations aux médecins.

Les prérogatives d’un établissement conventionné 

Comme vous l’avez remarqué, les établissements conventionnés sont en collaboration avec les compagnies d’assurances. Ainsi, les tarifs payés par un patient sont subventionnés à hauteur de 70 %. Les 30 % restants sont payés par l’assureur du patient. Aussi, les patients de ces établissements bénéficient des chambres particulières à un prix quasiment gratuit.

Les soins prescrits par les établissements conventionnés sont généralement de qualité. En réalité, ils sont sélectionnés après un contrôle de qualité et de lutte contre les infections complexes. En France, les instances hospitalières font usage de deux critères pour choisir les établissements privés. Premièrement, ils doivent obligatoirement avoir leur certification de profession libérale. Deuxièmement, le promoteur doit avoir la nationalité française et jouir de ses droits.

En définitive, l’identification des établissements privés conventionnés est subordonnée à l’observance des astuces citées un peu plus haut. Néanmoins, il n’en manque pas des établissements exerçant la profession de la médecine illégalement. Pour avoir plus de clientèle, ceux-ci ont l’habitude de réduire leurs honoraires. Il vous revient de vérifier la qualité des services fournis par ces établissements privés, car c’est votre vie qui en dépend. 

Partager :