Comment lutter contre l’éjaculation précoce ?

5
Partager :
éjaculation précoce

L’éjaculation précoce est l’un des troubles sexuels les plus fréquents chez l’homme. Le stress, une excitation trop élevée et le dysfonctionnement érectile en sont quelques causes. Un sexe trop petit ou une perte de confiance en soi peuvent aussi engendrer une éjaculation précoce. Néanmoins, il existe des méthodes simples et efficaces pour tenir plus longtemps.

Apprendre à se connaître

Vous devez vous exercer à découvrir votre corps. Cela vous permet de regagner une confiance en vous. Cet exercice peut se faire soit seul comme en présence de votre partenaire. Cependant, pour éviter le stress, il est préférable de commencer seul.

A découvrir également : Où travaille un ingénieur aéronautique ?

Apprendre à connaître son corps revient à prendre conscience de ses défauts et à les accepter. Avez-vous un sexe trop petit ? Une cicatrice de chirurgie pénoplastie ? Quel que soit ce qui vous intrigue, apprenez à les prendre comme un atout et non un frein.

Ainsi, vous saurez briser le silence et en discuter avec votre conjointe afin de trouver de meilleures solutions. Parallèlement, ces conversations renforceront la communication au sein de votre couple. Pour en savoir davantage, rendez-vous sur https://www.limpuissance-masculine.fr.

A lire en complément : Comment faire de la méditation à la maison ?

Maîtriser ses excitations

Ici aussi, il s’agit d’apprendre à vous connaitre mais, beaucoup bien mieux. L’éjaculation qu’elle soit rapide ou normale, survient après que l’excitation atteigne son plus haut degré. Alors, vous devez approximativement connaître à quel moment vous en êtes au maximum.

Ceci peut se faire par des rapports sexuels fréquents avec votre conjointe. Toutefois, vous pouvez aussi adopter le sexe solo. Une fréquence de 3 à 5 éjaculations par semaine sera idéale. Faites attention tout de même si vous vivez sous le même toit que votre partenaire.

Du sexe trop monotone risque de faire naître des tensions au sein du couple. Le plus souvent, discutez avec votre conjointe. Elle saura peut-être vous apporter tout son soutien.

Freiner quand il le faut

Une fois que vous aurez maîtrisé vos excitations, vous pourrez détecter pendant l’acte quand elles sont au maximum. Juste à cet instant, bloquez-vous et arrêtez tout mouvement. Attendez d’être moins excité avant de recommencer vos ébats.

Cette technique s’appelle le ‘’stop and go’’. Elle peut être répétée plusieurs fois pendant l’acte sexuel. Si cette technique vous permet de tenir plus longtemps, elle peut parfois faire chuter l’érection.

Faire durer les préliminaires

Si l’on peut parfois se passer des préliminaires, ils sont tout de même une solution efficace contre l’éjaculation rapide. Ces moments avant de passer à l’acte permettent à l’homme de procurer tout le plaisir qu’il faut à sa compagne. Pareillement, ils lui permettront de mieux connaître son propre corps.

Pendant les préliminaires, vous pouvez aussi essayer le sexe oral. Il est aussi possible de faire un ‘’stop and go’’ lorsque vous sentez l’excitation monter en vous.

Se masturber régulièrement

Il ne s’agit pas de devenir un addict du sexe en solo. Non ! Se masturber avant un rapport sexuel permet de réduire l’excitation. Vous pouvez ainsi tenir plus longtemps.

Mais, attention ! Une masturbation régulièrement peut être néfaste pour votre santé physique comme psychologique. Tout comme un acte à deux, une fréquence de 3 éjaculations par semaines reste idéale.

Enfin, l’éjaculation rapide peut être causée par le stress, un manque de confiance en soi ou une excitation non contrôlée. Pour y pallier, apprenez à vous connaître et à maîtriser vos orgasmes. Surtout, priorisez les préliminaires avant de passer à l’acte. N’oubliez pas de vous arrêter lorsque vous ressentez l’orgasme monté avant de reprendre le coït.

Partager :