Quelle est la différence entre un ophtalmologiste et un opticien ?

98
Partager :
Quelle est la différence entre un ophtalmologiste et un opticien ?

La prise en charge optique n’est pas évidente, entre les différences de mutuelles, de prises en charge et même de type de spécialités. Comment gérer la différence entre les différentes spécialités disponibles ? Comment savoir quel type de soin est nécessaire et quel type de spécialiste est destiné à pouvoir résoudre certains problèmes ? Voici un article qui répertorie les deux métiers les plus connus pour vos yeux : l’ophtalmologue et l’opticien.  

Les connaissances de l’ophtalmologiste

Que vous soyez adeptes du mot ophtalmologue ou ophtalmologiste, ces deux termes désignent le même métier. En effet, ces termes désignent un spécialiste diplômé en ophtalmologie, à la suite de 10 années d’études. Ils sont tous les deux spécialistes de l’œil et du défaut de la vision. Pour revenir à la base, l’ophtalmologue est un prescripteur, c’est-à-dire qu’il fait des ordonnances à ses patients. C’est le seul des deux spécialistes à avoir le statut de médecin, et c’est la case départ obligatoire pour établir un dossier médical pour vos yeux.

A lire aussi : Pourquoi opter pour des anti-stress naturels ?

Il est important de consulter un ophtalmologiste tous les 5 ans pour pouvoir dépister d’éventuels problèmes de vue, et d’augmenter cette fréquence à partir de 40 ans, lorsque les problèmes oculaires peuvent être de plus en plus fréquents.

L’ophtalmologiste à des connaissances qui lui permettent de détecter les pathologies oculaires de ses patients, et de l’orienter vers un opticien qui se chargera de la suite de la prise en charge des patients. 

A voir aussi : HC1 : 6BFOXN, le contenu du QR Code anti COVID

Les compétences de l’opticien

Le travail de l’opticien arrive donc juste après la prise en charge par l’ophtalmologue. Il a comme rôle de conseiller et de faire le travail interne qui concerne la prise en charge des lunettes et des lentilles de correction. Il adapte la prise en charge du patient en fonction du bilan et de l’ordonnance effectuée par l’ophtalmologue. L’opticien prend en charge les patients pour proposer des verres correcteurs et un type de lunette ou de lentilles adapté à chaque patient.

L’opticien est, lui, spécialisé dans les troubles réfractifs de la vue et peut parfois proposer des tests supplémentaires pour parfaire l’adaptation des verres correcteurs et des lunettes à proposer au patient. Il est en capacité de pouvoir réadapter les ordonnances fournies par l’ophtalmologiste, et proposer aux patients un confort visuel adapté à leurs besoins : lumière bleue, affiner les verres correcteurs…

Depuis mars 2020, les opticiens sont en mesure de pouvoir renouveler et adapter les ordonnances, ainsi, il n’est plus obligatoire de se rendre chez un ophtalmologue pour avoir une prescription médicale, ou encore pour changer de lunettes.

Quelle est la différence entre un ophtalmologiste et un opticien ?

L’ophtalmologiste, la profession paramédicale

Votre ophtalmologue peut vous prescrire des séances chez un ophtalmologiste. Ce spécialiste a pour objectif d’assister l’ophtalmologue dans son travail quotidien et faire passer des examens aux patients, mais ce n’est pas la seule mission possible. En effet, l’ophtalmologiste est un professionnel de la vision, qui peut aider en cas de besoin visuel : il soigne les yeux avec des exercices pour entamer une rééducation des troubles oculaires.

L’ophtalmologiste est un rendez-vous que vous pouvez avoir sur ordonnance, en cas de besoin, prescrit par votre ophtalmologue, pour les besoins de votre santé visuelle.

Cette spécialité peut directement se trouver dans le cabinet du médecin ou dans un cabinet privé, ou il ne se trouve pas avec le spécialiste. Il peut se trouver dans un cabinet paramédical, par exemple. Il va faire travailler vos yeux en difficultés, ou œil après œil, en adaptant ses tests et ses examens à chaque besoin.

Vous pouvez retrouver l’ophtalmologiste sous le nom d’optométriste, ces termes désignent le même niveau de professionnalisation et d’emploi.

Pour conclure, ces trois professions sont à la fois différentes, mais aussi complémentaires. Il est important de consulter les trois professions, dans l’ordre le plus classique : commencer par l’ophtalmologue, qui vous peut vous prescrire une ordonnance pour aller voir un optométriste ou un opticien. Ces derniers vont prendre soin de vos yeux, de votre confort visuel et ont un droit de regard sur votre ordonnance pour pouvoir la modifier si besoin.

Partager :