Les différents types d’éthylotests : lequel est le plus précis ?

154
Partager :

L’éthylotest ne s’adresse pas uniquement aux agents de la circulation dans le cadre de la sécurité routière. Une entreprise peut aussi bien l’adopter pour détecter les employés qui consomment de l’alcool pendant leur service. On peut tout aussi bien l’utiliser dans les écoles, voire même à la maison dans le cadre familial. À la base, il existe deux grands types d’éthylotests, mais on peut tout aussi bien trouver des dérivées qui embarquent de nouvelles fonctionnalités. Alors, quels sont ces différents types d’éthylotests et lequel est le plus précis ? C’est le sujet que nous allons aborder tout au long de cet article.

Les éthylotests chimiques

Les premiers éthylotests étaient chimiques et cette catégorie existe toujours sur le marché. Ce qu’il faut savoir c’est que l’éthylotest chimique est à usage unique et on l’appelle d’ailleurs éthylotest à usage unique ou encore éthylotest chimique à ballon. Ce type est le plus abordable sur le marché, mais comme il s’agit d’un outil à usage unique, il faut le remplacer après chaque test.

A lire également : Obtenir un acte de naissance gratuit : est-ce possible ?

L’éthylotest chimique fonctionne de façon à créer une réaction chimique avec l’alcool expiré par le sujet. Cette réaction se manifeste à travers un changement de couleur qui s’opère au niveau d’un tube ou d’un ballon. Ce premier type d’éthylotest est assez précis puisqu’il y a peu de probabilité qu’il se trompe. Toutefois, on ne peut jamais écarter une éventuelle erreur de fabrication qui peut évidemment fausser le résultat.

L’autre défaut des éthylotests chimiques est l’impossibilité de connaître le taux d’alcool. Avec cet outil, vous pouvez connaître avec certitude si le sujet a consommé de l’alcool ou pas. Par contre, il sera impossible de connaître avec précision la dose ou le nombre de verres qu’il a consommés. Pour obtenir ces détails, il faut un autre type d’éthylotest.

A voir aussi : En thérapie saison 2 : 5 choses à savoir avant de regarder

Les éthylotests électroniques

On a ensuite l’éthylotest électronique qui est le deuxième grand type. Ayant vu le jour bien après l’éthylotest chimique, celui-ci a justement été conçu pour corriger les erreurs constatées sur le premier type. On pourrait donc croire que l’éthylotest électronique est plus précis que la version chimique. Mais est-ce vraiment le cas ? Pour y répondre, voyons en détail son principe de fonctionnement.

Les éthylotests électroniques utilisent des capteurs électrochimiques ou infrarouges pour mesurer la concentration d’alcool dans l’air expiré. Ces éthylotests sont souvent plus précis que les éthylotests chimiques, peuvent fournir des résultats plus détaillés et sont plus faciles à utiliser.

Disposant d’un écran numérique, ce type d’éthylotest peut afficher des résultats chiffrés. C’est ainsi qu’on peut déterminer le taux de concentration d’alcool et, donc, le nombre de verres consommé par le sujet. C’est le modèle utilisé par les agents de la circulation pour déterminer le taux minimum autorisé pour conduire. Toutefois, il coûte bien plus cher qu’un éthylotest chimique.

Les éthylotests professionnels

Pour être plus précis, les agents de la circulation utilisent des Éthylotests Anti-Démarrage (EAD) qui sont des variants plus professionnels des éthylotests électroniques. On peut donc le classer parmi les éthylotests électroniques malgré quelques différences de fonctionnement.

Quoi qu’il en soit, le fonctionnement reste le même, c’est-à-dire avec des capteurs électrochimiques ou infrarouges et toujours en présence d’un écran numérique. Ce modèle permet donc aussi de connaître la concentration d’alcool dans l’air expiré et en plus précis. Le terme professionnel n’a pas été laissé au hasard. Un outil professionnel est forcément plus fiable et plus précis qu’un modèle à usage grand public.

Mais si les produits professionnels sont connus pour leur fiabilité, ils ne sont pas forcément très accessibles. Un éthylotest professionnel est en effet plus cher que tout autre modèle disponible sur le marché. De plus, une formation préalable peut être nécessaire pour bien le manipuler.

Les éthylotests connectés

Enfin, toujours dans la catégorie des éthylotests électroniques, on a aussi les modèles connectés. Tout comme les modèles professionnels, ceux-ci fonctionnent exactement de la même manière qu’un éthylotest électronique, mais avec quelques options en plus. Côté précision, on peut le comparer avec un modèle électronique standard, mais la prise en main est bien plus facile.

Si les éthylotests connectés disposent bien de capteurs électrochimiques, il n’intègre pas nécessairement un écran numérique. Le fait est que ces modèles sont directement connectés à un smartphone ou autre appareil connecté pour afficher le résultat sur l’écran de cet appareil.

L’éthylotest connecté peut être très intéressant à utiliser au sein d’une entreprise afin de surveiller la consommation d’alcool des employés. Comme il est connecté, on pourrait le combiner à un système de gestion informatisé afin de prendre les mesures nécessaires concernant cette infraction.

Partager :