Quels sont les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires ?

1455
Partager :

Les maladies cardiovasculaires sont un véritable fléau dans notre société et elles causent le décès de millions de personnes chaque année. Pour l’année 2017, selon l’OMS, 17.7 millions de personnes sont décédées des causes de maladies cardiovasculaires, soit 31 % de la mortalité mondiale. Quels sont les facteurs de risque des maladies cardiovasculaires ? Comment y remédier ?

Une maladie cardiovasculaire, c’est quoi ?

Une maladie cardiovasculaire est à la fois causée par des dysfonctionnements du cœur et des vaisseaux sanguins. Étroitement liés, le cœur et les vaisseaux ne communiquent plus de manière optimale, ce qui peut provoquer des lésions irréversibles pouvant mener parfois jusqu’au décès d’une personne. Les maladies cardiovasculaires peuvent survenir par exemple au niveau des muscles ou du cerveau. Quand elles touchent les artères ou les veines, elles se manifestent sous la forme d’un caillot qui empêche le sang d’alimenter les organes ou le cerveau normalement.

A lire en complément : Combien coûte une prise de sang dans un laboratoire médical ?

Quels sont les déclencheurs susceptibles de provoquer une maladie cardiovasculaire ?

Les maladies cardiovasculaires sont favorisées par des comportements souvent inadaptés à une bonne hygiène de vie. Il est indispensable de rappeler que pour être en bonne santé, il est nécessaire d’adopter un mode de vie sain comme bien manger et bien dormir. Parmi les principaux déclencheurs on retrouve comme dans beaucoup de maladies, des excès en tous genres comme une alimentation trop riche en graisse, en sel ou en sucre et composée de trop de produits entièrement transformés, un usage abusif de l’alcool, une consommation importante de tabac, un manque d’activités sportives et physiques. Un autre facteur possible aux maladies cardiovasculaires est le stress comme l’ont démontré des études scientifiques. Il est bon également de rappeler que le milieu social d’un individu a des conséquences sur son comportement. On constate que bien souvent, par manque de moyens financiers, l’alimentation est négligée dans les milieux défavorisés et que le manque d’éducation qui l’accompagne favorise l’alcoolisme. Les personnes dites à risque sont susceptibles de déclencher une maladie cardiovasculaire à l’image des diabétiques ou des personnes souffrant d’hypertension. Enfin, l’hérédité est un facteur à ne pas négliger.

Comment prévenir les maladies cardiovasculaires ?

La prévention est certainement l’un des meilleurs moyens. Pour combattre cette maladie certaines associations comme la fédération française de cardiologie, mettent en place des évènements et des manifestations comme le parcours du cœur pour sensibiliser et informer la population sur les dangers liés aux maladies cardiovasculaires et sur les bons gestes à adopter au quotidien pour la combattre. Par exemple avec la federation francaise de cardiologie (fedecardio), vous pouvez assister à des conférences qui vous expliquent les bonnes pratiques pour un mode de vie sain.

  • Prévenir les maladies cardiovasculaires par des bons gestes au quotidien

Pour rappel, certains gestes du quotidien peuvent permettre de vaincre efficacement les maladies cardiovasculaires. Une personne qui mange de la nourriture saine et prépare ses repas en consommant des fruits et légumes réduit les risques. La pratique d’une activité quotidienne pendant vingt minutes comme la marche ou les déplacements à vélo est également un bon geste au quotidien. Plutôt que de prendre le bus au pied de chez soi, se rendre à l’arrêt suivant en marchant peut être une solution. Il est entendu que réduire sa consommation d’alcool et de tabac augmente la probabilité d’être en bonne santé et permet de prévenir des maladies cardiovasculaires.

Les maladies cardiovasculaires, même si elles ne peuvent pas être éradiquées dans leur totalité, peuvent être combattues et réduites en adoptant une bonne hygiène de vie au quotidien. La prévention, l’apprentissage et la diffusion des bons comportements à adopter sont essentiels dans une société où la communication n’a jamais été aussi développée.

Comment diagnostiquer les maladies cardiovasculaires ?

Les maladies cardiovasculaires peuvent être difficiles à diagnostiquer, car elles peuvent se manifester de différentes manières et souvent avec des symptômes similaires à d’autres affections. Le diagnostic commence par une évaluation clinique complète qui comprend l’historique médical du patient, son mode de vie, ses habitudes alimentaires ainsi qu’un examen physique approfondi.

Le médecin peut aussi effectuer un électrocardiogramme (ECG), qui enregistre l’activité électrique du cœur sur une bande dessinée. Cette procédure est simple et non invasive et permet au médecin d’évaluer la fréquence cardiaque du patient, le rythme cardiaque ainsi que la présence possible de troubles tels que des arythmies ou des blocs auriculaires.

En cas de suspicion plus importante quant aux risques encourus pour le cœur, il sera alors question pour le médecin d’effectuer un test ergométrique appelé « test d’effort », qui consiste à faire marcher le patient sur un tapis roulant tout en contrôlant son activité cardiaque. Ce dernier permettra aussi de détecter toute anomalie dans la réponse du muscle cardiaque pendant l’exercice physique.

Dans certains cas plus graves lorsque les premiers examens ne suffisent pas à détecter quelque chose de précis, il faudra avoir recours à une angiographie coronarienne afin d’avoir une vision plus précise des vaisseaux coronaires et évaluer la présence de plaques d’athérome. Cette procédure consiste en l’introduction d’un cathéter dans une artère de l’aine ou du bras, qui est ensuite guidé jusqu’au cœur à travers les vaisseaux sanguins grâce à l’utilisation d’une substance radiopaque.

Le diagnostic précoce des maladies cardiovasculaires est essentiel pour éviter leur progression et limiter les risques de complications graves. Les examens médicaux cités ci-dessus sont importants pour détecter toute anomalie dans le fonctionnement du cœur. En cas de symptômes inquiétants tels que douleurs thoraciques, essoufflement ou palpitations cardiaques régulières, il est recommandé de consulter un médecin rapidement.

Les traitements disponibles pour les maladies cardiovasculaires

Le traitement des maladies cardiovasculaires peut varier en fonction de la gravité et de l’étendue de la maladie. Dans certains cas, une simple modification du mode de vie peut suffire à réduire les risques associés aux maladies cardiaques, tandis que dans d’autres cas plus graves, une intervention chirurgicale est nécessaire.

Les médicaments tels que les statines sont souvent prescrits pour aider à abaisser le taux de cholestérol sanguin chez les patients atteints de maladies cardiovasculaires. Les anticoagulants peuvent aussi être utilisés pour prévenir la formation de caillots sanguins qui peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque.

En plus des médicaments, certains changements alimentaires comme la diminution du sel et des graisses saturées ainsi qu’une augmentation des fruits et légumes consommés peuvent aider à améliorer la santé cardiaque. L’arrêt complet du tabac est aussi essentiel car il aggrave considérablement le risque global d’affections coronariennes.

Dans certains cas où l’intervention chirurgicale est nécessaire (par exemple avec une sténose aortique ou un remplacement valvulaire), il existe plusieurs techniques possibles telles que :

• La pose d’un stent endovasculaire qui permettra au vaisseau coronaire obstrué par la plaque athéromateuse d’être écrasé afin qu’il retrouve sa forme normale.

• Le pontage coronarien qui vise à contourner une artère coronaire obstruée en effectuant le pontage par une greffe de vaisseau sanguin. Cette intervention chirurgicale est généralement réservée aux cas les plus graves.

Il faut bien souligner que la prise en charge des maladies cardiovasculaires doit être personnalisée et adaptée à chaque patient. La clé du succès réside dans un diagnostic précoce et un traitement approprié pour améliorer l’état de santé général ainsi que le pronostic vital.

Il existe plusieurs traitements disponibles pour aider à gérer les maladies cardiovasculaires. Les changements alimentaires, l’arrêt complet du tabac et la pratique régulière d’exercice physique sont autant d’actions qui contribuent grandement à réduire considérablement leurs risques. De même, une surveillance médicale étroite combinée avec des médicaments spécifiques ou une intervention chirurgicale si nécessaire permettra au patient atteint d’une maladie cardiaque de vivre loin des complications potentielles liées à cette dernière.

Partager :