Qui consulter en cas de kératite ?

92
Partager :
Kératite

De nombreuses personnes souffrent de l’infection de la cornée. Cette dernière est très souvent remarquée chez les dames. Celles-ci doivent se faire diagnostiquer pour éviter les complications. Qui consulter en cas de kératite ? Trouvez dans ce qui suit la personne habilitée à vous soigner et quelques rappels sur cette maladie.

Consulter l’ophtalmologiste en cas de kératite

L’ophtalmologiste est le professionnel que vous devez consulter en cas de kératite. C’est un médecin spécialiste des maux liés aux yeux. Ce dernier est plus compétent qu’un généraliste pour connaître de vos problèmes oculaires.

A lire également : Qui peut bénéficier de la DPC ?

Vous devez à tout prix éviter de vous faire consulter par un généraliste. Ce dernier n’est pas habilité pour vous consulter. Aussi, il ne dispose pas de l’équipement nécessaire pour diagnostiquer le problème. Par exemple, un ophtalmologiste prendra l’ophtalmoscope pour regarder à la lumière bleue votre cornée.

Pour entrer en contact avec un ophtalmologiste, vous devez vous rendre à l’hôpital le plus proche de chez vous. Généralement, les centres hospitaliers universitaires disposent généralement d’au moins un spécialiste de ce domaine. Vous devez ensuite prendre rendez-vous avec ce dernier pour votre consultation.

A découvrir également : Quand dois-je effectuer une évaluation neuropsychologique ?

Quels sont les signes d’une kératite ?

Plusieurs symptômes permettent de reconnaître une kératite. En premier, vous avez une douleur oculaire. Vous allez remarquer que vos yeux vous font mal fréquemment. Cette douleur peut se calmer et reprendre quelques heures plus tard.

Ensuite, vous avez le larmoiement. Une personne qui souffre de la kératite a tendance à larmoyer facilement. Il suffit que cette dernière fixe un objectif pendant quelques secondes et les larmes commencent à couler. C’est une réaction involontaire qui peut arriver sans raison valable.

Aussi, vous allez avoir une difficulté à rester exposer à la lumière. À un moment donné, vous êtes obligés de cligner plusieurs fois des yeux. La kératite se fait remarquer aussi par une rougeur oculaire. Vos yeux sont pratiquement rouges tout le temps. Enfin, le symptôme le plus avancé est la baisse de la vue. C’est un signe qui annonce que la maladie est à un stade avancé.

Qu’est-ce qui peut causer une kératite ?

Kératite

La kératite est une infection qui attaque les yeux. Cette dernière est causée par une infection de la cornée. Celle-ci peut émaner d’un traumatisme physique. Par exemple, lorsque vous recevez un coup violent à l’œil ou une égratignure sur ce dernier, il est possible d’attraper une infection. Le cas le plus fréquent pouvant causer la kératite est l’herpès virus.

D’autres diagnostics trouvent parfois que la kératite est engendrée par un parasite. Ce dernier est nommé l’amibe. Vous pouvez attraper ce dernier lorsque vous êtes habitué à porter des lentilles. Cela seul ne suffit néanmoins pas pour avoir le parasite. Ce dernier intervient quand vous prenez l’habitude de vous nettoyer avec de l’eau du robinet. Ceux qui utilisent des stérilisants conseillés par les marques souffrent rarement de la kératite.

Quels sont les traitements possibles pour une kératite ?

Le traitement pour la kératite s’effectue suivant diverses règles.

Les instructions médicales

Le premier traitement pour guérir d’une kératite est de suivre les recommandations du médecin traitant. En se basant sur la cause de votre infection, ce dernier vous fera des prescriptions. Généralement, il s’agit d’antiviral, d’antibiotique ou de cicatrisant. Tout dépendra du degré d’avancement de la maladie aussi.

Lorsque vous consultez un ophtalmologiste, ce dernier peut vous prescrire des antibiotiques sous forme de collyres. C’est le cas le plus fréquent lorsqu’il s’agit d’une infection bactérienne. Si c’est l’amibe qui est à la base du mal, celui-ci vous prescrit des antiamibiens. Le problème est que ces derniers ne sont efficaces que pour un stade précoce.

Les conseils à respecter

Vous devez aussi respecter quelques règles basiques pour finir avec ce mal. Au cours de votre traitement, vous devez éviter au maximum le port des lentilles. Si vous avez la possibilité de vous en débarrasser, faites-le.

Enfin, vous pouvez demander à votre médecin de vous conseiller une pommade pour cicatriser. Faites usage de ce dernier minutieusement pour éviter toute complication. Il faut aussi respecter de manière stricte les recommandations de votre médecin traitant.

 

Partager :