Vers intestinaux : traitement naturel pour y faire face

118
Partager :

L’oxyurose ou maladie des vers est une infection parasitaire courante causée par le ver Enterobius vermicularis, surtout chez les enfants. Ces petits vers blancs vivent dans le gros intestin, provoquant des démangeaisons anales. Pour diagnostiquer l’oxyurose, un professionnel de santé peut effectuer un « test de Graham ». En plus de mesures d’hygiène strictes, des traitements naturels sont souvent utilisés pour combattre ces parasites.

Les oxyures : quels sont les symptômes et les risques ?

L’oxyurose est également appelée entérobiose ou maladie des vers. C’est une infection parasitaire causée par un petit ver appelé Enterobius vermicularis. Il s’agit de l’une des infections parasitaires les plus répandues chez les humains, principalement chez les enfants. 

A lire aussi : Tout savoir sur les taxis conventionnés

Les oxyures sont de minuscules vers blancs mesurant de 2 à 13 millimètres. Cela les rend difficiles à repérer, car l’inspection des selles n’est pas toujours une pratique courante. Ils résident et se multiplient dans le gros intestin (côlon). Vous pourrez trouver de nombreux produits naturels sur https://www.phyto-soins.com/81-vers-intestinaux

Quelles sont les voies d’infection des vers intestinaux ?

Étant donné leur taille minuscule, les vers et leurs œufs peuvent se propager aisément par le contact direct avec une personne infectée, des surfaces contaminées ou même des aliments. Maintenir une hygiène rigoureuse est essentiel pour prévenir la propagation de l’infection, ce qui explique pourquoi l’oxyurose est particulièrement courante chez les enfants.

A découvrir également : Pourquoi les remèdes de grand-mère sont-ils si efficaces pour consolider les os ?

Comment reconnaître les symptômes des vers intestinaux ?

Les signes les plus fréquents de l’oxyurose incluent des démangeaisons intenses autour de l’anus, particulièrement chez les enfants qui peuvent se gratter fréquemment sans cause apparente. Les démangeaisons sont souvent plus intenses la nuit, car c’est alors que les femelles du ver sortent pour pondre leurs œufs. 

Bien que généralement bénigne et ne provoquant pas de fièvre, l’oxyurose peut être très inconfortable en raison des démangeaisons persistantes. Cela perturbe le sommeil et peut entraîner une fatigue intense ainsi que des changements d’humeur et de l’irritabilité.

Détection de l’oxyurose : Comment reconnaître cette infection ?

Le diagnostic de l’oxyurose commence souvent par l’observation des selles, où des vers blancs peuvent être visibles à l’œil nu, souvent accompagnés de démangeaisons. Cependant, une consultation médicale est indispensable, car une oxyurose non traitée peut causer des complications. 

Le « test de Graham » est réalisé au laboratoire, il consiste à utiliser un morceau de ruban adhésif pour recueillir des œufs autour de l’anus, observés ensuite au microscope. Un examen des selles n’est pas fiable, car les œufs ne sont pas systématiquement présents. 

Les prélèvements sanguins ne sont pas utiles, seule une légère augmentation des éosinophiles peut être détectée pendant l’invasion parasitaire. En cas de suspicion d’infection, il faut consulter un professionnel de santé pour un diagnostic précis et un traitement adapté.

Options naturelles pour combattre les vers intestinaux

Pour éviter la propagation des vers intestinaux dans votre famille ou votre communauté, adoptez des mesures d’hygiène strictes telles que :

  • Le lavage fréquent des mains
  • Le changement régulier
  • Le lavage à 60°C des sous-vêtements et des draps
  • Un nettoyage minutieux de votre domicile

En plus de ces précautions, des traitements naturels sont couramment recommandés contre les vers intestinaux, notamment des compléments alimentaires et des aliments aux vertus immunostimulantes et antiparasitaires.

Partager :